Archives de Tag: mix

GKOOT Partenaire de BRICE FARADJI

Gkoot partenaire de Brice Faradji, créateur du JUMP FIT!

Gkoot réalise pour son nouveau concept de cours, qui allie Boxe, corde à sauter et fitness, des mix sur mesure avec les musiques du site http://www.gkoot.com
Brice Faradji nous parle de cette discipline novatrice:
Le JUMPROUND ou JumP Fit
Le JUMPROUND c’est d’abord l’histoire d’un boxeur.
Le JUMPROUND c’est ensuite mon désir de faire vivre à un plus grand nombre ce que j’ai moi-même vécu.
Le JUMPROUND, c’est  le « Jump », symbolisé par la corde à sauter.
Elle est un élément incontournable de la formation du boxeur. Elle développe le physique, l’endurance, la résistance et surtout le mental. Elle est le préalable à toute mise de gants.
La corde à sauter est le premier combat du boxeur. C’est le combat avec son propre corps, celui qui permet de le connaître.
Et le JUMPROUND, c’est aussi le « Round ». Pour bien comprendre son importance dans la vie d’un boxeur, il faut comprendre ce qu’il a représenté dans la mienne.
« J’avais 11 ans lorsque je suis entrée pour la première fois dans une salle de boxe avec une folle envie d’apprendre à combattre. Et pourtant, le premier round de ma vie n‘a pas été celui que j’imaginais. Pas d’adversaire, pas de gants, pas de coups mais seulement une corde à sauter.
J’observe les autres, ceux qui comme moi ont une corde dans leurs mains, ceux qui frappent sur des sacs, ceux qui répètent des mouvements devant la glace, ceux qui combattent sur le ring. Tous, respectent le rythme imposé par cette horloge sur le mur qui émet des « bips ».  Un premier « Bip » leur indique qu’ils ont 3 minutes pour donner leur maximum, 3 minutes d’effort intense. Puis un autre « Bip » leur annonce qu’ils ont 1 minute pour récupérer. C’est la première fois que j’assiste à un « ROUND »… »
Alors, ma corde à sauter entre les mains, j’apprends à respecter moi aussi ce rituel : 3 minutes pendant lesquelles j’essaie de faire tourner cette corde en même temps que mes jambes. 3 minutes pendant lesquelles les seuls « Bip » que j’entends sont ceux des battements de mon cœur. Puis le « Bip » de la délivrance. Celui qui indique qu’on peut à nouveau respirer…
Et au fur et à mesure des rounds, mon corps se fait plus léger, mes endorphines sont à leur paroxysme, mes bras tournent tous seuls et je n’ai qu’une envie, c’est que ce round dure encore et encore…
Durant toute ma carrière de boxeur, la corde ne m’a jamais quittée.
En 2002, j’ai eu envie de faire partager ce que j’’avais appris sur les rings. J’ai donc proposé au Club Med Gym, une activité que j’ai créée, le FITBOXING, une gymnique boxe chorégraphiée, aérienne et dansante, fidèle à mon style sur un ring.
Fort de mes observations, de conversations avec mes élèves, de leurs réactions face aux différentes évolutions que j’ai pu leur proposer, j’ai eu l’idée d’aller un peu plus loin dans l’accession du plus grand nombre au monde de la boxe. Et pour cela, il fallait leur apprendre ce que l’on m’avait appris 23 ans plus tôt, à savoir, la corde à sauter.
C’est ainsi qu’est née l’idée du JUMPROUND, qui peut se résumer ainsi : « le dépassement de son corps par la seule force de son esprit… »

Gkoot partenaire de Brice Faradji, créateur du JUMP FIT!Gkoot réalise pour son nouveau concept de cours, qui allie Boxe, corde à sauter et fitness, des mix sur mesure avec les musiques du site http://www.gkoot.comBrice Faradji nous parle de cette discipline novatrice:

Le JumpRound ou JumP fit  Le JUMPROUND c’est d’abord l’histoire d’un boxeur.Le JUMPROUND c’est ensuite mon désir de faire vivre à un plus grand nombre ce que j’ai moi-même vécu.  Le JUMPROUND, c’est  le « Jump », symbolisé par la corde à sauter. Elle est un élément incontournable de la formation du boxeur. Elle développe le physique, l’endurance, la résistance et surtout le mental. Elle est le préalable à toute mise de gants. La corde à sauter est le premier combat du boxeur. C’est le combat avec son propre corps, celui qui permet de le connaître.  Et le JUMPROUND, c’est aussi le « Round ». Pour bien comprendre son importance dans la vie d’un boxeur, il faut comprendre ce qu’il a représenté dans la mienne. « J’avais 11 ans lorsque je suis entrée pour la première fois dans une salle de boxe avec une folle envie d’apprendre à combattre. Et pourtant, le premier round de ma vie n‘a pas été celui que j’imaginais. Pas d’adversaire, pas de gants, pas de coups mais seulement une corde à sauter. J’observe les autres, ceux qui comme moi ont une corde dans leurs mains, ceux qui frappent sur des sacs, ceux qui répètent des mouvements devant la glace, ceux qui combattent sur le ring. Tous, respectent le rythme imposé par cette horloge sur le mur qui émet des « bips ».  Un premier « Bip » leur indique qu’ils ont 3 minutes pour donner leur maximum, 3 minutes d’effort intense. Puis un autre « Bip » leur annonce qu’ils ont 1 minute pour récupérer. C’est la première fois que j’assiste à un « ROUND »… » Alors, ma corde à sauter entre les mains, j’apprends à respecter moi aussi ce rituel : 3 minutes pendant lesquelles j’essaie de faire tourner cette corde en même temps que mes jambes. 3 minutes pendant lesquelles les seuls « Bip » que j’entends sont ceux des battements de mon cœur. Puis le « Bip » de la délivrance. Celui qui indique qu’on peut à nouveau respirer… Et au fur et à mesure des rounds, mon corps se fait plus léger, mes endorphines sont à leur paroxysme, mes bras tournent tous seuls et je n’ai qu’une envie, c’est que ce round dure encore et encore…Durant toute ma carrière de boxeur, la corde ne m’a jamais quittée.   En 2002, j’ai eu envie de faire partager ce que j’’avais appris sur les rings. J’ai donc proposé au Club Med Gym, une activité que j’ai créée, le FITBOXING, une gymnique boxe chorégraphiée, aérienne et dansante, fidèle à mon style sur un ring. Fort de mes observations, de conversations avec mes élèves, de leurs réactions face aux différentes évolutions que j’ai pu leur proposer, j’ai eu l’idée d’aller un peu plus loin dans l’accession du plus grand nombre au monde de la boxe. Et pour cela, il fallait leur apprendre ce que l’on m’avait appris 23 ans plus tôt, à savoir, la corde à sauter. C’est ainsi qu’est née l’idée du JUMPROUND, qui peut se résumer ainsi : « le dépassement de son corps par la seule force de son esprit… »

Publicités

COLORSPAT // La trash attitude version « bonbon » !

Dorian et John / Colorspat

Avec un peu plus de 26 000 gkoot (sur gkoot.com), vous avez sûrement du déjà écouter ce groupe très prometteur ! Nous avions envie de vous faire découvrir un peu plus leur univers…

Comment le groupe « COLORSPAT » est né, votre rencontre ?

John et moi étions étudiants à Toulouse et vivions dans le même campus lors de notre rencontre. Ce qui a engagé la conversation entre nous, c’est que nous étions tous les deux originaires de la côte d’azur… Très vite on s’est rendu compte de notre intérêt commun pour la musique électronique façon Justice, Surkin, Yuksek, enfin toute cette famille d’artistes montants, dans la lignée des Daft Punk.
Avant de lancer
COLORSPAT, j’étais DJ et John mixait chez lui pour le plaisir. Puis un jour on a organisé une soirée qui a réuni environ 200 personnes de notre campus, et on a mixé à deux pour la première fois. Suite au succès de la soirée, on a décidé de s’associer. Peu de temps après, on a créé notre premier morceau, un remix de « Scatman John – Scatman » sous le nom et les couleurs de COLORSPAT . (sourire)

Pourquoi un univers si coloré ?

Et bien toute cette couleur c’est pour représenter la fête, la jeunesse et une sorte de trash attitude version bonbon !

Avez-vous des nouveaux titres de prévus, des collaborations ?

Actuellement on travaille sur la finition d’une prod’ déjantée aux paroles… incompréhensibles ! (rires) On est plutôt du genre perfectionniste, donc on ne sortira rien officiellement tant qu’on aura pas le sentiment que le travail est bel et bien terminé. C’est également ce côté perfectionniste qui fait que nous ne sommes actuellement sur aucun label. Nous ne nous considérons pas encore assez « bons » pour signer nos productions. Nous avons du temps pour progresser devant nous, alors nous ne nous précipitons pas sur les premières propositions.
En ce qui concerne les collaborations, nous avons une liste assez conséquente de projets, mais il va falloir que l’on fasse des choix car malgré notre volonté, tout ne sera pas réalisable dans l’absolu.

Qu’es ce que Gkoot vous a apporté ?

Gkoot, pour nous, c’est un moyen de partager notre passion, de découvrir de nouveaux artistes, tout en nous faisant connaître. En avril dernier, on a été sélectionné par le fameux magazine Onlyfordj grâce à Gkoot, et notre titre « Fucking cat » a été désigné N°1 de la sélection « Onlyfordj’s Top 10 », ce qui est très gratifiant pour nous !
En résumé nous pensons que ce site peut être un réel tremplin pour les jeunes artistes comme nous. (sourire)

>>Merci Dorian d’avoir répondu à ces quelques questions. COLORSPAT , un groupe à suivre de près. Retrouvez leurs titres « Fucking Cat! , Rocking Again, From a Dream (live 2009)… “ en écoute et téléchargement légal et gratuit sur www.gkoot.com

Gkoot fait danser !!

Le samedi 18 avril dernier au soir, Gkoot a enflammé la soirée d’ouverture de la 41ème Course Croisière EDHEC. Aux platines, David Spire, Créateur de Gkoot Electronic a notamment mixé et présenté aux participants de la course une sélection de titres Gkoot Electronic que vous pouvez écouter et télécharger ici.

Les photos :

 

Bons Plans :

Audio-Out en session Mix le 7 Mai prochain pour la soirée des 10 ans du Label Freestylelisten, label sorti du groupe Fox Tanz (association de différents artistes précurseurs des premières free party en France!). Pour en savoir plus sur Freestylelisten, cliquez ici

Audio Out :

«  La soirée se déroule à Toulouse, au complexe du Ramier ! Trois ambiances pour trois salles : petit bonus pour moi (Audio_Out), j’ai l’honneur d’ouvrir le bal sur la grosse scène électro, avec un mix endiablé, comprenant d’une part les bootlegs que j’ai créés, et d’autre part des morceaux issus de différents artistes de la scène électro toulousaine. Et je continuerai à vous faire remuer sur la scène jungle, drum et hardcore avec un mix raggajungle comprenant aussi mes bootlegs et d’autres morceaux raggajungle bien rythmés !! La capacité du complexe et d’environs 3000 personnes, ça laisse de la place aux curieux!!

Musicalement,
Audio_Out «